Parfums pour la maison

En odeur de sainteté.
Au XIVe siècle, Montpellier était la ville des parfums. En 1980, le goût pour les fragrances est retrouvé par un couple de choc : un pilote de voltige et une céramiste. De cette union devait naître un atelier de parfums pour la maison. Esteban, c’est aujourd’hui six collections de produits aux senteurs fraîches et colorées rapportées d’ailleurs par le couple voyageur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>