Décoration de la cuisine

Décoration de la cuisine

Un couloir, conduisant à la cuisine, débouche sur l’entrée. La perspective des baies cintrées est très caractéristique de la maison. Les portes sont inexistantes. Un éclairage astucieux est réalisé en bordure d’un faux plafond laqué marine, ambiance douce créé par un tube sur toute la largeur du couloir. Sur un petit palier également cintré, on a disposé une ancienne hotte de laboureur. Voir détail page suivante.

Déco cuisine design

Déco cuisine design

Bien sympathique cuisine ! la fenêtre à petits carreaux est protégée par une ferronnerie provençale. Au mur un papier lavable. Table de petits déjeuners accompagnée de hauts tabourets (ensemble réalisé par un artisan de la région). Le four est encastré dans le maître mur (60 cm d’épaisseur). La plaque de cheminée est une bonne protection. Sur le bandeau de cheminée : Moustiers et vieux étains.

Model de cuisine moderne

Ici, côté cuisine proprement dit car les éléments de cuisson y sont installés, éléments de stratifié blanc et brun sur fond de briques en camaïeu de roses et de bruns. Au-dessus du plan de travail, carreaux émaillés et, tout en haut des parties rangements, une collection d’étains anciens. La porte de communication est d’époque Louis XIII.

Equipement de cuisine professionnel

Miroir, mon beau miroir.

«Dis-moi ce que tu caches.» Réponse : des aliments bien conservés au frais avec un maximum de sécurité grâce à l’affichage de la température intérieure et à l’alarme sonore d’ouverture de porte. Pratique, une touche super-cold accélère le refroidissement de la cuve pour le rafraîchissement rapide des bouteilles ou de certains mets. Volume total : 207 litres ; volume conservateur 3 étoiles : 19 I ; classement Energie Label A (le meilleur!). Dégivrage automatique. Très belle esthétique alliée à une grande maîtrise du froid (Liebherr Miroir).

Modèle de cuisine américaine

Une seule contrainte, mais de taille, la colonne d’eau située au beau milieu de l’espace, à laquelle on ne pouvait toucher car elle ravitaillait l’une des salles de bains de l’appartement du dessous. Et cette colonne a déterminé tout le plan de l’appartement : un couloir d’entrée se terminant par cette colonne et débouchant sur une cuisine à l’américaine, puis le salon en L.

Idee de déco cuisine minuscule

La cuisine, minuscule. Les faïences sont d’anciens carreaux de cuve à vin. Le plafond de briques à voû-tains est classique dans tout le Languedoc. Ici, une partie des voûtains, éléments qui composent une partie de voûte ont été refaits par des artisans locaux, et la belle couleur des briques est revenue. Construire un voûtain est tout un art : on place une forme arrondie sur laquelle les briques viennent se caler et on charge le tout avec de la terre et des cailloutis qui vont faire pression sur la voûte et maintenir ses éléments bloqués les uns contre les autres, afin qu’ils ne puissent plus bouger.

Idée de décoration de cuisine

Douceur parfumée d´épices.
La particularité du carreau ciment, c’est la profondeur de ses couleurs d’aspect mat. Dans une cuisine, il s’empare des murs, s’étale au sol et s’étend sur le plan de travail avec autant de brio. En format unique (20 x 20 cm), les carreaux ont des épaisseurs différentes selon qu’ils sont destinés au mur (ép. 10 mm) ou au sol (ép. 16 mm). En plan de travail, on choisit entre les deux.

• Original en plan de travail. Les carreaux choisis sont les plus épais, d’une couleur jaune soleil. La profondeur du plan de travail a été déterminée en fonction de leur format afin de limiter les découpes. En rangées de 3 carreaux alignés à joints serrés (les joints sont toujours plus serrés qu’avec un carrelage traditionnel), le plan de travail est recouvert dans sa largeur. Autour de la découpe d’évier, les carreaux ont été retaillés un à un avec un disque à matériau monté sur une meuleuse. Le support est un panneau d’aggloméré CTBH (ép. 30 mm) sur lequel l’adhésif en pâte s’étale avec un peigne cranté. L’adhésif en pâte évite de mouiller abusivement le support.

• Animateur en crédence. Associer deux coloris de ton chaud et les border d’une frise assortie, il n’en faut certes pas davantage pour faire chanter les murs. La pose est droite bien que le motif se détache en diagonale : une astuce trompe l’œil qui facilite tellement le travail ! Les joints entre carreaux sont maintenus à écart constant à l’aide de petites cales en carton (ép. 2 mm) que l’on place au fur et à mesure. Il faut les retirer avant la prise définitive de l’adhésif, sinon… Comme pour le plan de travail, le support est préalablement encollé au peigne.

• Une protection intraitable. Avant de faire les joints, les carreaux poreux doivent être protégés par un produit bouche-pores appliqué au pinceau en une couche. Les joints s’exécutent 24 heures plus tard avec un mortier en poudre à mélanger dans le volume d’eau requis. Nettoyage soigné dans la foulée et deux couches de bouche-pores pour achever la protection des carreaux s’imposent avant
de plonger les mains dans la farine.

Meuble d appoint cuisine

Ce meuble nous sert a appoint.
Cest à partir d’une table du commerce, de dimensions acceptables pour la cuisine, que le projet a pris corps. Perpendiculaire au mur, elle s’y appuie contre un caillebotis : un panneau mural champion du gain de place ët de la modularité, plein de ressources en matière d’accrochages. Il sert de support à une étagère suspendue prête à recevoir le surplus de rangement.

• Vive la modularité. Dans ce panneau mural à claire-voie, on insère des tablettes qui tiennent d’elles-mêmes, coincées entre les planches et prêtes à changer de place si nécessaire. En ajouter c’est possible, en enlever également ! A cette souplesse, s’ajoute la possibilité d’accrocher des accessoires, soit par l’intermédiaire de crochets amovibles de type S, soit sur une tringle fixe.

• En grimpant sur les murs. Le panneau (larg. 80 cm) se prépare au sol avec des lattes en hêtre (larg. 10 cm, ép. 13 mm), séparées régulièrement de 20 mm pour pouvoir insérer des tablettes de cette épaisseur. Sur l’envers, elles sont vissées sur deux lattes verticales placées à 10 cm des bords. Les vis ne traversent pas l’ensemble pour que l’endroit soit net ! Le panneau fini est fixé dans le mur avec des vis au travers des lattes verticales.

• Au-dessus, c’est suspendu. La tablette au secours des objets encombrants est reliée au plafond par des tiges filetées vissées dans des chevilles métalliques à expansion. Gainées de tubes inox, elles traversent la tablette et se vissent dans des pièces de liaison encastrées dans l’épaisseur du bois après fraisage des trous. De l’autre côté, la tablette est stabilisée au-dessus du panneau à l’aide d’un tasseau de liaison vissé en bordure et inséré entre le mur et la dernière latte.