Décorer une cuisine

En longeant toute la trémie.
Le rideau à œillets, en 3 parties, coulisse aisément et dissimule l’équipement.

En réalisant l’aménagement le long de la trémie, la balustrade s’avère inutile et l’escalier d’accès disparaît de la vue. Il en résulte aussi un sérieux gain de place ! Un avantage appréciable pour cette cuisine qui empiète ainsi un minimum sur la surface du séjour. Côté entretien, l’intégralité du bois brut entrant dans la composition du bloc est traitée avec une huile d’imprégnation.

• Tout y va. Hormis le fond et les intercalaires en MDF (ép. 20 mm), le bloc cuisine (L 2,75 x larg. 0,62 m) est réalisé en hêtre panneauté (Delarbre). L’intérieur est compartimenté de manière à encastrer réfrigérateur, lave-vaisselle et bloc tiroirs. Sous l’évier, une étagère reçoit le menu « bazar », poubelle et petite bouteille de gaz comprises… Au-dessus, le plan de travail, qui intègre table de cuisson et évier, est plus large que la structure (77 cm). Le débord avant permet de tendre un rideau cousu en 3 parties et coulissant sur câble, le débord arrière sert à fixer l’éclairage à l’aplomb de l’escalier. Un dosseret vissé dissimule cet éclairage indirect, il évite par ailleurs la chute des objets posés au bord du plan. En somme, rien ne manque…

• Conçue sur mesure. La structure est composée de 6 poteaux (H 84 cm, section 90 x 90 mm). La joue extérieure est un panneauté de hêtre, les joues intermédiaires en MDF puisqu’elles n’apparaissent pas. Le plan de travail équipé de son dosseret est fixé sur une planche (larg. 10 cm, ép. 4 cm) vissée en périphérie de la structure et débordant celle-ci de 2 cm. Comme le plan de travail s’inscrit en avancée de cette planche (2 cm), il en résulte un élégant décroché au profit de l’esthétique du meuble.

• A l’abri des taches. Etalée au chiffon en 3 couches successives avec essuyage entre elles, l’huile (« Huile pour parquet » de Syntilor) protège le bois contre les projections d’eau et de graisse.