Ancienne maison de vigneron

La belle vigneronne.

Autrefois, sa porte cochère laissait passer les récoltes des vendanges. Aujourd’hui, le va-et-vient des amis fait revivre cette maison aux couleurs de terre, chargée du passé de la vigne.

Lorsque le ciel du Languedoc se couvre de nuages, les villages de pierre se font plus humbles encore. Cette ancienne maison de vigneron, basse, à la façade étroite et aux murs de pierres bâtis à chaux et à sable ne craint pas les foudres venues d’en haut.
Aveugle d’un côté, ses portes et fenêtres s’ouvrent sur un espace vert de taille modeste mais plein de surprises. Le figuier donne à profusion des fruits succulents. Le palmier s’agite dans la douceur de l’air, à côté de quelques oliviers. Les deux niveaux du jardin sont séparés par un petit perron entouré de buis taillés. L’ensemble évoque, en plus modeste, les jardins des somptueuses villas italiennes de la région des lacs de Côme ou de Garde. La maison était disposée à l’origine de façon classique. Les pièces d’habitation d’une part, et les bâtiments agricoles d’autre part : grange, paillers, cuve à vin et pigeonnier… Seuls les murs ont été conservés. Le reste a été refait, excepté la poutre faîtière du toit, restée légèrement fléchée pour donner du caractère. Quant aux tuiles romanes aux pâles harmonies de couleurs, la moitié d’entre elles sont neuves! A l’intérieur, famille et amis se réunissent sans s’astreindre à une convivialité obligatoire. Plusieurs pièces communiquent. On peut s’isoler pour lire, rêver ou bien au contraire rechercher plus de compagnie. La lumière joue sur les ocres et bruns des carrelages et des murs. Ces derniers ont été peints à la détrempe, mélange de pigments de couleurs, de colle de tapissier et de chaux, appliqué à l’éponge sur le mur nu (voir notre rubrique Gros Plan en fin de magazine). Les sols en pare-feuilles (terre cuite vernie) du rez-de-chaussée sont contemporains mais, à l’étage, dans la chambre d’enfant, demeure un superbe carrelage ancien, à la profonde couleur de brique cirée. Au rez-de-chaussée, l’ancienne cuisine a été préservée, avec son potager traditionnel ( meuble maçonné où l’on réchauffait le potage au charbon de bois). Il lui manque malheureusement les portes et les grilles.