Idée de décoration de cuisine

Douceur parfumée d´épices.
La particularité du carreau ciment, c’est la profondeur de ses couleurs d’aspect mat. Dans une cuisine, il s’empare des murs, s’étale au sol et s’étend sur le plan de travail avec autant de brio. En format unique (20 x 20 cm), les carreaux ont des épaisseurs différentes selon qu’ils sont destinés au mur (ép. 10 mm) ou au sol (ép. 16 mm). En plan de travail, on choisit entre les deux.

• Original en plan de travail. Les carreaux choisis sont les plus épais, d’une couleur jaune soleil. La profondeur du plan de travail a été déterminée en fonction de leur format afin de limiter les découpes. En rangées de 3 carreaux alignés à joints serrés (les joints sont toujours plus serrés qu’avec un carrelage traditionnel), le plan de travail est recouvert dans sa largeur. Autour de la découpe d’évier, les carreaux ont été retaillés un à un avec un disque à matériau monté sur une meuleuse. Le support est un panneau d’aggloméré CTBH (ép. 30 mm) sur lequel l’adhésif en pâte s’étale avec un peigne cranté. L’adhésif en pâte évite de mouiller abusivement le support.

• Animateur en crédence. Associer deux coloris de ton chaud et les border d’une frise assortie, il n’en faut certes pas davantage pour faire chanter les murs. La pose est droite bien que le motif se détache en diagonale : une astuce trompe l’œil qui facilite tellement le travail ! Les joints entre carreaux sont maintenus à écart constant à l’aide de petites cales en carton (ép. 2 mm) que l’on place au fur et à mesure. Il faut les retirer avant la prise définitive de l’adhésif, sinon… Comme pour le plan de travail, le support est préalablement encollé au peigne.

• Une protection intraitable. Avant de faire les joints, les carreaux poreux doivent être protégés par un produit bouche-pores appliqué au pinceau en une couche. Les joints s’exécutent 24 heures plus tard avec un mortier en poudre à mélanger dans le volume d’eau requis. Nettoyage soigné dans la foulée et deux couches de bouche-pores pour achever la protection des carreaux s’imposent avant
de plonger les mains dans la farine.