Meuble d appoint cuisine

Ce meuble nous sert a appoint.
Cest à partir d’une table du commerce, de dimensions acceptables pour la cuisine, que le projet a pris corps. Perpendiculaire au mur, elle s’y appuie contre un caillebotis : un panneau mural champion du gain de place ët de la modularité, plein de ressources en matière d’accrochages. Il sert de support à une étagère suspendue prête à recevoir le surplus de rangement.

• Vive la modularité. Dans ce panneau mural à claire-voie, on insère des tablettes qui tiennent d’elles-mêmes, coincées entre les planches et prêtes à changer de place si nécessaire. En ajouter c’est possible, en enlever également ! A cette souplesse, s’ajoute la possibilité d’accrocher des accessoires, soit par l’intermédiaire de crochets amovibles de type S, soit sur une tringle fixe.

• En grimpant sur les murs. Le panneau (larg. 80 cm) se prépare au sol avec des lattes en hêtre (larg. 10 cm, ép. 13 mm), séparées régulièrement de 20 mm pour pouvoir insérer des tablettes de cette épaisseur. Sur l’envers, elles sont vissées sur deux lattes verticales placées à 10 cm des bords. Les vis ne traversent pas l’ensemble pour que l’endroit soit net ! Le panneau fini est fixé dans le mur avec des vis au travers des lattes verticales.

• Au-dessus, c’est suspendu. La tablette au secours des objets encombrants est reliée au plafond par des tiges filetées vissées dans des chevilles métalliques à expansion. Gainées de tubes inox, elles traversent la tablette et se vissent dans des pièces de liaison encastrées dans l’épaisseur du bois après fraisage des trous. De l’autre côté, la tablette est stabilisée au-dessus du panneau à l’aide d’un tasseau de liaison vissé en bordure et inséré entre le mur et la dernière latte.